8 indicateurs de performance pour réussir même quand c'est difficile

Lors de la première réunion de l’année du Boulogne Business Club, Alain Bosetti1 nous interpelle sur les atouts d’une organisation performante. Il retient plusieurs indicateurs de performance, qui sont le point commun des entreprises performantes, même en temps de crise.

L'espoir c'est de monter sur le podium, la performance c'est d'y rester. Edgar Grospiron


Photo d'Alain BosettiQuels sont les leviers qui permettent aux entreprises de rester performantes ? Alain Bosetti utilise la métaphore d’une cartographie de transports en commun pour illustrer les points communs des dirigeants de ces entreprises.

 

Ligne 1 : Des racines à la vision stratégique

Dans les racines, on trouve les valeurs, la fierté d'atteindre les objectifs et de la façon dont ils sont acquis. Ces racines sont utiles en cas de coup dur, elles permettent de se stabiliser.

Avant la fin de la décennie nous enverrons un homme sur la lune et nous le ramènerons vivant. J-F. Kennedy

Cette ligne stratégique traverse plusieurs étapes : enthousiasme, confiance, kangourou, stress, imagination.

L’enthousiasme signifie littéralement “dieu intérieur”. Sorte d’énergie interne, il fait boule de neige. Il est lié à la confiance et soi et la confiance en les autres.

L’effet Kangourou représente le rebond après difficulté. Les obstacles font partie du chemin. Aujourd’hui, il est fréquent que les entreprises pivotent de modèle économique plusieurs fois.

Le stress enlève les facultés cognitive et de réaction. Les dirigeants d’entreprise performante ont souvent la capacité à s'extraire 1 journée par semaine.

 

Ligne 2 : De la créativité à l’innovation

La créativité c'est changer sa perception du monde, l’innovation c'est changer le monde. Luc de Brabandère

Ce cheminement passe par l’émerveillement et l’imagination : Émerveillement de l'enfant qui est en nous.

L’imagination suppose d’accepter la sérendipidité : innovation qui résulte d’une situation vécue et d’une préoccupation (post-it), accepter le hasard (les soeurs Tatin).

 

Ligne 3 : De la prise de risque à l’audace

Face aux risques concernant le patrimoine, famille, santé… l’entrepreneur performant passe par plusieurs étapes.

Les enjeux contrebalancent les menaces : s'enrichir, rendre service, obtenir de la reconnaissance, changer le monde.

L’audace permet de sortir de sa zone de confort, symbolisée par la pantoufle, de ce que l’on maîtrise.

 

Ligne 4 : De la Clausewitz à Dutronc, la ligne des personnalités

Clausewitz représente l'art de la guerre, le stratège, l’intuition post-rationnalisée.

Flaubert symbolise la cohérence dans l'exécution, même si on pivote, l'alignement des valeurs-outils-moyens.

Dans un collier le plus important n'est pas les perles mais le fil (Mme Bovary). Flaubert

Dutronc : l’opportuniste, comme oser accueillir des start-ups au sein de grandes entreprises.

 

Ligne 5 : De l’émotion au mouvement

L’émotion et le mouvement ont la même racine latine “movere” en latin : émouvoir, mettre en mouvement.

La capacité à raconter une histoire, une légende, suscite de l’émotion, pour convaincre un écosystème et le mettre en mouvement.

 

Ligne 6 : De la simplicité à la rentabilité

Bakou (bas coûts) symbolise la volonté de serrer les coûts au maximum tout le temps, d’avoir un point mort bas, afin de dégager des marges de manœuvre pour investir, s'endetter.

La simplicité est là pour nous rappeler qu’une idée simple sans étude d’impact peut générer une usine à gaz qui coûte cher et entraver la rentabilité.

 

Un Tramway nommé désir

Le désir relie l’émotion à la vision, en passant par l’audace et le mouvement.

Le réel et le virtuel s'enchevêtrent au service du client.

 

RER Réseau Enthousiasme Réussite

Le réseau forme un écosystème entre partenaires, technologies, clients, et potentiellement le monde à 6 degrés de séparation de soi. C’est un accélérateur quand tout va bien et un amortisseur quand tout va mal.

La connexion représente la capacité à connecter des idées entre elles, à trouver des ressources, à trouver à chaque problème une solution.

La bande annonce est la phrase métier que l’on utilise comme “elevator pitch”.

La différence marque l’avantage compétitif.

 

En synthèse

Le plus dur n'est pas adopter des idées nouvelles mais de se débarrasser des idées anciennes. Keynes

Cartographie des entreprises performantes

 

Merci à Alain pour cette métaphore audacieuse pour synthétiser cette vision de la performance et son autorisation de reproduction d'image.

 

 

1 Alain Bosetti est le co-fondateur du Salon SME (précédemment salon des micro-entreprises) et de placedesreseaux.com.

CREAgile est agréé Datadock, référencé dans le catalogue Pôle Emploi et certifié selon le référentiel "Conformité en Formation professionnelle - Version 1" de l'AFNOR.

 

logo datadock    Logo AFNOR certification conformite formation professionnelle   Logo Pole emploi

 

Ils parlent de nous