Découvrir le serious game (jeux sérieux) agile avec les Innovation Games

Olivier Pradal, expert RH, revient sur sa formation aux Innovation Games proposée et animée par CREAgile, specialiste du serious game (jeux sérieux) collaboratif.

 

Quel est ton métier, ton parcours, l’univers dans lequel tu évolues ?

J’ai une vingtaine d’années d’expérience dans le secteur de l’IT à la fonction RH. J’ai commencé ma carrière dans une start up où je me suis passionné pour les problématiques d’organisation liées à la très forte croissance de ce type de structure. J’ai poursuivi ma carrière chez des éditeurs de logiciels où j’ai occupé des fonctions opérationnelles RH en région puis des postes de direction RH France, Europe et multisites. Aujourd’hui, je suis consultant indépendant.

 

Tu viens de participer à une formation Innovation Games avec CREAgile à l’occasion du mois de l’innovation collaborative. Comment as-tu eu connaissance de cette formation, connaissais-tu déjà les principes des serious games ?

Comme j’évolue depuis de nombreuses années dans l’IT, je connais bien le monde Agile. J’ai une micro culture des jeux sérieux (serious game) et j’avais entendu parler des Innovation Games. C’est une amie coach qui m’a incité à suivre la formation, elle-même emballée par ces outils qu’elle avait eu l’occasion de mettre en oeuvre avec CREAgile.

 

Quelles sont les raisons qui t’ont incité à suivre cette formation ?

Me former aux Innovation Games était l’occasion d’ajouter une corde à mon arc. Les DRH ont rarement la maîtrise de tels outils, pratiquer le serious game est un véritable avantage concurrentiel. Je souhaitais traiter en autonomie des sujets pour lesquels je sollicitais jusque-là des prestataires extérieurs, s’agissant par exemple des problématiques liées au dysfonctionnement d’équipe, au positionnement du manager…

 

Si tu devais définir les Innovation Games en quelques mots, qu’en dirais-tu ? Que peuvent-ils apporter à ta pratique ?

Les jeux sérieux sont des outils très opérationnels et très efficaces qui exploitent des parties de cerveau qu’on ne sollicite pas couramment. Je pense que ce sont des outils qui permettent notamment d’aller beaucoup plus vite. J’ai l’habitude d’intervenir dans des structures très internationalisées, très éclatées. Les Innovation Games se prêtent bien à ce type de contexte puisqu’ils permettent de faire travailler ensemble des profils très hétérogènes en terme de culture et de métier.

 

Quelle est pour toi la valeur ajoutée des Innovation Games par rapport aux outils que tu connaissais déjà ?

Pour moi, la vraie valeur ajoutée c’est qu’ils sont orientés projet et l’objectif est toujours très clair : sécuriser des zones de risque, gérer les priorités, organiser les équipes… On mobilise les salariés pour avancer sur les projets et non pour la énième opération de team building dont ils sont un peu las ! En revanche, ces Innovation Games sont un vrai cheval de Troie de la cohésion d’équipe. On fait non seulement avancer les projets mais les hommes également. Je pense que ce sont des méthodes de serious game séduisantes, simples à utiliser, et donc très virales. On pourrait même aller jusqu’à institutionnaliser ces outils dans l’entreprise et les intégrer au programme de démarrage des nouveaux collaborateurs.

 

As-tu déjà en tête un cas concret pour lequel les Innovation Games en tant que Serious Game vont t’être utiles ?

Très clairement, oui ! En ce moment même, je travaille sur une fusion. Comme c’est souvent le cas, les dirigeants se sont concentrés sur les aspects stratégiques, économiques et financiers mais les aspects humains et organisationnels sont passés au second plan. Il y a donc de grands chantiers qui se profilent. Définir un nouveau business model, une nouvelle organisation afin que chacun trouve sa place et du sens.

Dans ce contexte, on peut, lors d’un séminaire, avancer très vite en combinant quelques Innovation Games. "My worst nightmare" pour purger les craintes, éteindre les incendies, "Spider web" pour visualiser le nouvel écosystème, "Prune the product tree" pour définir un business model avec le codir comme avec les salariés.

 

Recommanderais-tu à des DRH la formation CREAgile pour découvrir les Innovation Games ?

Oui et c’est déjà fait ! Je l’ai recommandée à deux DRH parce que CREAgile a une grande expertise de ces outils, en comprend bien les enjeux pour les fonctions RH et transmet son savoir-faire avec dynamisme et efficacité.

 

 

CREAgile est agréé Datadock, référencé dans le catalogue Pôle Emploi et certifié selon le référentiel "Conformité en Formation professionnelle - Version 1" de l'AFNOR.

 

logo datadock    Logo AFNOR certification conformite formation professionnelle   Logo Pole emploi

 

Ils parlent de nous